Lectures and debates in the Sarthe ‘Approches universitaires du fait religieux en milieu croyant et non croyant’

Academic research on religion reaches only partly, if at all, the religious communities or secular associations concerned with religious issues. Discourses on religion often evolve behind closed doors. This situation fosters monopolies, maintains fears (“the researchers want to make believers lose their faith”) and contempt (“religion is only superstition”), it encourages rejection. This reciprocal ignorance is detrimental to the quality of the coexistence in a plural society.

This is why the IPRA organizes several lectures in Sarthe on the theme ‘Approches universitaires du fait religieux en milieu croyant et non croyant’ (academic approaches of religion in religious and non-religious environments). Projet funded by the Fonds interministériel de la prévention de la délinquance (FIDP). Agence nationale pour la cohésion sociale et l’égalité des chances.

Please note that the lectures will be held in French.

Lecture #1: Dialogue interreligieux et minorités au Proche/Moyen-Orient (interreligious dialogue and minorities in the Near and Middle-East)
Speaker: Amin Elias, Université du Maine/Université Libanaise
Place: Paroisse Saint-Bernard des Sablons (Promenade Newton, 72100 Le Mans)
Date: Novembre 30, 20h30
Partner: Père Henry Fautrad, délégué diocésain du Secrétariat pour les Relations avec l’Islam, henry.fautrad@free.fr
Summary (in French): Le « dialogue interreligieux » entre chrétiens, musulmans et juifs est une réalité récente même si, depuis des siècles, des croyants de ces trois religions ont cohabité, échangé, travaillé de concert, polémiqué et influencé les pratiques ou discours des uns et des autres. Dialogue islamo-chrétien, dialogue judéo-chrétien, dialogue judéo-musulman (plus récent et en partie inspiré des deux précédents) ont marqué le dernier demi-siècle. L’inédit contemporain est caractérisé par trois phénomènes majeurs : une interrogation sur les rapports de domination au nom de la religion, mais une perpétuation de situations officielles de « minorités » dans nombre de sociétés ; un rejet de principe de la haine portant sur les personnes, mais des ambiguïtés portant sur les identités des groupes (nation, « ethnie », religion, « race ») et sur les concepts (antisémitisme et racisme, discrimination, ségrégation et apartheid), assorties de manifestations allant de la cohabitation prudente au rejet total en passant par le mépris ; une répercussion des conflits du Proche et du Moyen-Orient (conflit israélo-palestinien ; guerres au Liban ; guerres civiles en Syrie et en Irak) en Europe comme en Amérique du Nord.

Lecture #2: L’enseignement de l’arabe et ses enjeux religieux (the teaching of arabic and its religious stakes)
Speaker: Hocine Kerzazi, Université du Maine/Université Libanaise
Place: Centre social des Quartiers sud (20 boulevard des Glonnières, Le Mans)
Date: December 15, 20h
Partner: Nathalie Letellier, Secrétaire Générale de la Ligue de l’enseignement – FAL 72, fal72@laligue.org
Summary (in French): L’enseignement de la langue arabe pour public francophone est un marché en pleine expansion. Dans le champ privé, il est porté par des associations, des groupes scolaires privés musulmans et des instituts islamiques. Outre les manuels sous format papier, trois types de supports connaissent un succès croissant : le e-learning (services appuyés sur les TICE –Technologies de l’Information et de la Communication pour l’Enseignement- et le TAL –Traitement Automatique des Langues) ; les sites de partage (blogs, forums, réseaux sociaux, partages vidéo) ; les ressources en ligne mettant à disposition des contenus documentaires et des liens. Quant au fond, le phénomène le plus remarquable est le développement de discours qui valorisent la dimension normative confessionnelle au détriment, par exemple, de la richesse et de la diversité de la culture scripturaire en langue arabe (poésie, philosophie, récits etc.). Ce discours normatif, centré autour de figures dominantes (Ibn Hanbal, Ibn Taymiyya, Muhammad Ibn Abdel-Wahhab) dans une partie non négligeable du corpus, vise à transmettre une conception spécifique de la religion musulmane. L’intervention visera à mettre en évidence les thèmes, réseaux et références qui sont à l’œuvre dans ce champ important.

Poster: View Fullscreen

Program: View Fullscreen

Share Button

You may also like...