Parution de l’ouvrage de Marianne P. Ritsema van Eck « The Holy Land in Observant Franciscan Texts (C. 1480-1650) »

*Ouvrage en langue anglaise paru aux éditions Brill. Voir la traduction du résumé en français en fin de cet article.

 

THE HOLY LAND IN OBSERVANT FRANCISCAN TEXTS (c.1480-1650), by Marianne P. Ritsema van Eck (Leiden University), Brill Editions.

In The Holy Land in Observant Franciscan Texts (c. 1480–1650) Marianne Ritsema van Eck analyses the development of the complex Observant Franciscan engagement with the Holy Land during the early modern period. During these eventful centuries
friars of the Franciscan establishment in Jerusalem increasingly sought to cultivate strong ideological ties between themselves and the Holy Land, participating actively in contemporary literatures of geographia sacra and Levantine pilgrimage and travel. It becomes clear how the friars constructed a collective memory using the ideological canon of their order – featuring Bonaventurian theology, marvels of the east, cartography, apocalyptic visions of history, calls for Crusade, and finally a pilgrimage-possessio of the Holy Land by Francis.

Click below to download the flyer and the cover:

View Fullscreen

View Fullscreen

Ces 25 dernières années ont vu s’accroitre l’intérêt pour la recherche sur la vision franciscaine, non seulement d’un point de vue philosophique, théologique et spirituel mais aussi dans son implication dans son œuvre sociale, missionnaire et pastorale, dans l’art, la liturgie et l’exégèse. Elaboré grâce à la richesse de nouveaux outils, cette publication regroupe des thèmes courants de la recherche interdisciplinaire sur le mouvement franciscain de ses fondations jusqu’à la réforme catholique de la fin du XVIe siècle.

Dans The Holy Land in Observant Franciscan Texts (c.1480-1650), Mariane Ritsema van Eck (Université de Leiden) analyses le développement de l’engagement complexe des observants franciscains pour la Terre Sainte durant les prémices de l’époque moderne. Durant ces siècles mouvementés, les frères franciscains de Jérusalem ont cherché de plus en plus à tisser des liens solides entre eux-mêmes et la Terre Sainte et en participant activement aux littératures de l’époque telles que Geographia Sacra ou les pèlerinages et voyages en Orient. Il devient évident de constater que les frères batirent une mémoire collectives en utilisant les canons idéologiques de leur Ordre, mettant en lumière la théologie de Saint Bonaventure, les merveilles de l’Orient, la cartographie, les visions apocalyptiques de l’histoire, l’appel aux croisades et finalement le pèlerinage de Saint François en Terre Sainte.

Pour plus d’informations, cliquer sur les documents PDF ci-dessus.

Share Button

Vous aimerez aussi...