Capture d’écran 2017-07-11 à 10.20.50.png

Entretien avec Gérard Cholvy

Video Source

Sujet

Description

Gérard Cholvy (1932-2017)
Né à Casablanca, Gérard Cholvy disait souvent avoir été marqué par une jeunesse vécue dans un contexte où chrétiens, juifs et musulmans vivaient une forme de pluralité religieuse sur les bancs de son école. Historien engagé, il consacra ses efforts à l’étude du catholicisme francophone entre la fin du XVIIIe siècle et la fin du XXe siècle. Il s’attela à corriger la représentation d’une déchristianisation linéaire de la société française depuis la Révolution. Les tomes de l’Histoire religieuse de la France contemporaine (Toulouse, Privat, 1984-1988, réédition 1999-2003) rédigés et dirigés en coopération avec son collègue et ami Yves-Marie Hilaire (1927-2014) furent consacrés à la démonstration de cette thèse.
Sa carrière d’enseignant s’est déroulée à l’Université Paul Valéry-Montpellier III. Pédagogue hors pair, il fut de celles et ceux qui provoquent l’étincelle d’une vocation dans l’esprit de futurs enseignantes et enseignants. Très tôt, il eut le souci d’assurer une relève : plus de vingt-cinq étudiants ayant soutenu un mémoire de second cycle ou une thèse sous sa direction ont exercé ou exercent encore un poste dans l’enseignement supérieur et en classes préparatoires. En 2002, il eut la joie intellectuelle de clore ce cycle académique alors que la question aux concours de l’enseignement portait sur « Religions et culture en Europe (1800-1914) ». Lors de cette dernière année d’enseignement, il put faire jouer toutes les harmoniques qu’il avait enrichies au fil des décennies : histoire sociale et politique du religieux, histoire des pratiques religieuses et des mentalités, histoire de l’éducation et des mouvements périscolaires.
Des Mélanges lui ont été offerts à l’occasion de son départ en retraite : trente-cinq contributions, un témoignage de reconnaissance pour la richesse des voies explorées dans le champ de l’étude du religieux à l’échelle locale, nationale ou européenne. Sa bibliographie comptait déjà une vingtaine d’ouvrages et des dizaines d’articles. Elle a encore été enrichie depuis.
Au cours des quinze ans qui suivirent, en effet, Gérard Cholvy n’a eu de cesse de prolonger ses travaux. Il y a quelques mois, il écrivait : « 2016 fut ma dernière année pleine… 3 publications dont le dernier livre testament [une biographie de l’abbé Pialat, prêtre réfractaire], Mémoires et histoire, et une nouvelle édition d’un « Point Seuil » [Etre chrétien en France au XIXe siècle] d’il y a 20 ans […] le plaisir de ne pas finir au pilon ! 6 conférences dont une à Dole (Jura), 200 auditeurs pour l’ouverture de l’Université populaire, 50 auditeurs à Nîmes, dont 15 anciens étudiants, une sur le scoutisme ici [à Montpellier], ‘Comédie du livre’ sur Italie du Risorgimento, 100 auditeurs à la fac[ulté] de théo[logie protestante]. J’ai repris […] le Tiers Temps, 80 auditeurs depuis 40 ans ! Enfin, émission mensuelle sur RCF depuis 30 ans et de très nombreuses recensions, principalement pour Historiens & Géographes ».
Ces quelques lignes écrites de sa main disent beaucoup de l’homme, du chercheur infatigable, du passionné et du fidèle que fut Gérard Cholvy, auteur d’une biographie de Frédéric Ozanam (1813-1853) en qui il voyait un témoin de vie. Agé de 84 ans, il s’est éteint dans sa maison, entouré des membres de sa famille, le 15 juin 2017.
La mise en ligne de l’entretien préparé et enregistré par Frédéric Lunel en 2014, dans le cadre d’un documentaire sur les présidents de l’Association Française d’Histoire Religieuse Contemporaine, se veut un hommage, un signe de gratitude pour celui qui a donné jusqu’au bout.
Dominique Avon